© Vallée de la Dordogne | D. Nidos - CD24
Une nature et des paysages préservés

Vallée de la Dordogne

Réserve de biosphère

Les hommes et la nature vivent en toute complicité dans la vallée de la Dordogne depuis la nuit des temps. La rivière, des paysages idylliques, des forteresses juchées sur les falaises, des villages emblématiques : un voyage au long cours pour apprivoiser l’histoire et le patrimoine naturel de la vallée.

Une vallée classée par l’UNESCO

La Dordogne prend sa source dans les volcans d’Auvergne pour traverser plusieurs départements et régions avant de mêler ses eaux à celle de la Garonne, au Bec d’Ambès. On l’appelle « le sourire de la France » et il est attesté que ses eaux font partie des plus pures d’Europe.

Depuis juillet 2012, la rivière mais aussi l’intégralité de son bassin versant ont été classés « Réserve Homme et Biosphère par l’UNESCO ». C’était alors une première mondiale à l’échelle d’un réseau hydrographique, qui venait auréoler « une interdépendance forte, équilibrée et vitale entre l’homme et son environnement ». Avec son histoire et son patrimoine aussi : la rivière Dordogne irrigue tout le Sud du Périgord !

Forteresses et châteaux : les gardiens de la vallée

Dans sa partie orientale, alors qu’elle traverse le Périgord noir, on l’appelle « la vallée des châteaux ». Juchés sur de hauts promontoires rocheux ou blottis sur chacune des rives du fleuve, les forteresses médiévales et les châteaux veillent ici sur la vallée depuis – pour certains – près de mille ans.

Montfort, la Malartrie, Castelnaud, Marqueyssac, Fayrac, Les Milandes, Beynac… A chaque méandre de la Dordogne se dessine un nouvelle silhouette qui défie le ciel et le temps.

Dans le sillage des gabariers

Dès que l’on embarque sur ses eaux, la Dordogne devient « la Rivière Espérance ». Cette appellation évoque la prospérité de la vallée empruntée par la rivière depuis l’Antiquité jusqu’à l’avènement du chemin de fer pour transporter les richesses du « haut pays » jusqu’à Bordeaux puis à destination des autres continents, grâce à des bateaux appelés gabares (ou gabarres).

Sur les quais de la Roque-Gageac, de Beynac et de Bergerac, les bateaux d’aujourd’hui sont de fidèles reconstitutions de ceux d’autrefois. Ils vous entraînent vers des balades fluviales qui partent à la découverte de l’histoire, du patrimoine et de l’écosystème de la rivière.

La vallée, des villages et des paysages

La vallée de la Dordogne est aussi la « Vallée des loisirs de pleine nature ». De la simple promenade à la randonnée, à pied, à vélo ou à cheval, à travers la pratique de l’escalade, sur la rivière en canoë en stand up paddle, sur les plages de galets, par les airs en montgolfière, la vallée livre les secrets de ses falaises, de ses côteaux boisés, de ses plaines alluviales, de ses jardins, de ses villes et de ses « Plus beaux villages de France ».

Domme, La Roque-Gageac, Castelnaud-la-Chapelle, Beynac et Limeuil à la confluence avec la Vézère valent beaucoup plus qu’un détour.