© Grégory Cassiau - Agence Les Conteurs
Une destination aux multiples facettesNature et paysages préservés

Une nature et des paysages préservés

On dit que les hommes préhistoriques sont restés en Périgord parce qu’ils en appréciaient les paysages… Pourquoi non ? Dans toute la diversité et les contrastes de ses reliefs, avec une faune et une flore protégées, au travers d’une végétation généreuse et parfois surprenante, nous ne sommes pas loin du paradis…

Des paysages très variés

Plateaux, vallées, vignobles, falaises, collines…

Troisième département de France métropolitaine par sa superficie, la Dordogne affiche logiquement une topographie (de 8 m à 472 m au-dessus du niveau de la mer), une géologie et une hydrographie très variées.

Ecrin de verdure vallonné et sillonné par les ruisseaux et les rivières en Val de Dronne et Périgord-Limousin, le Périgord se fait plus calcaire dans sa partie médiane, en vallée de l’Isle. Plus au Sud, le Périgord noir est un pays de « puechs », des collines rondes qui alternent avec les basses vallées (Dordogne, Vézère) encadrées par des falaises et, enfin, le Pays de Bergerac, vignobles et bastides où s’élargit la rivière Dordogne en vignes et vergers.

Une nature très diversifiée

La végétation adopte les mêmes contrastes et les espèces inféodées aux différents milieux colorent et parfument le Périgord de nuances aussi diversifiées que les paysages.

Des prairies d’herbe grasse, des forêts de châtaigner et des landes de bruyère ici, des terres blanches (l’idéal pour les truffes) et des bois de chênes et charmes plus loin, des forêts de pins et des étangs dans les massifs de la Double et du Landais, des taillis de châtaigner et des bosquets de chênes verts dans le Sarladais, riche en végétation méditerranéenne sur les coteaux exposés au Sud…

Des paysages sauvegardés

Sanctuaires de patrimoine naturel

Les paysages du Périgord ont su préserver leur authenticité. Très tôt, ils ont fait l’objet de mesures de protections environnementales et architecturales qui permettent aujourd’hui de partager ces espaces, pour certains classés en « milieu fragile ».

Réserve Homme et Biosphère pour l’ensemble du bassin versant de la rivière Dordogne par l’UNESCO, classements multiples au Patrimoine mondial de l’humanité, Grand Site de France, Natura 2000, zones fragiles, zones d’intérêt faunistique et floristique… Tout est ici en place pour attester de la richesse et de la beauté du patrimoine naturel du Périgord.

Une nature protégée

Idéal pour la biodiversité !

Paysage protégé… Nature préservée ! Le Périgord est resté (ou est redevenu) un territoire apprécié par les espèces végétales rares (dont bon nombre d’orchidées) et par la faune sauvage.

Des libellules et demoiselles dans les zones humides aux mouflons des gorges de l’Auvézère, en passant les poissons migrateurs comme les saumons et les adorables (mais très discrètes) loutres, les cervidés en tout genre et les tortues cistudes, les animaux ont trouvé dans chaque paysage du Périgord leur propre paradis.