© Déclic & Décolle
logo villes art et histoire
Villes d'Art et d'Histoire

Villes d’Art et d’Histoire

Les cités qui détiennent le label « Villes d’Art et d’Histoire », accordé par le ministère de la Culture, se sont engagées à protéger, valoriser et faire vivre leur patrimoine. Histoire, architecture et culture y sont placées sous le signe du partage et de la médiation. En Périgord, trois capitales territoriales partagent cet honneur

Périgueux, capitale depuis l’Antiquité

Périgueux rayonne sur la région depuis l’époque gallo-romaine : la tour de Vésone, le jardins des arènes ou le musée de site Vesunna (signé par l’architecte Jean Nouvel) évoquent concrètement ce riche passé.

Sous la protection des coupoles de la cathédrale Saint-Front, dans la cité historique qui a bénéficié de la loi Malraux sur les secteurs sauvegardés pour un plus de 20 hectares, les places successives et les quais conjuguent la convivialité à tous les temps des siècles passés. La tour Mataguerre, la maison dite « du Pâtissier », la rue Limogeanne, la maison des Quais au bord de l’Isle, l’ensemble des ruelles, le Musée d’art et d’archéologie du Périgord… La liste patrimoniale est très riche !

Sarlat, capitale du Périgord noir

Labellisée en 2002, Sarlat a toute la légitimité de sa réputation depuis les vastes campagnes de restauration urbaine menées depuis 1950. Le « Joyau médiéval » du Périgord fait d’ailleurs partie des tout premiers secteurs sauvegardés, avec une réhabilitation exemplaire du cœur de la cité historique, émaillée par plus de 70 monuments et bâtiments classés. Une concentration quasiment unique !

La Cathédrale Saint-Sacerdos et les Enfeus, la Maison de La Boétie, l’Hôtel des Consuls, le Manoir de Gisson (ouvert au public), les chapelles, les hôtels particuliers, la maison du Bourreau pour ne citer que ceux-là…. mais aussi les places, les traditions gastronomiques, les marchés, les animations de l’année (fêtes de la truffe et de l’oie, Ringueta) ou encore le festival des jeux de théâtre en été et celui du film à l’automne sont placés sous le signe d’un patrimoine en vie.

Bergerac, capitale au pays des vignes

La cité de Cyrano a rejoint le réseau en 2014. C’est depuis l’opportunité d’animer le passé et le présent de la ville autour de son histoire, de son architecture et des particularités de son urbanisme. A Bergerac, une cascade de placettes à découvrir au détour de ruelles alterne avec des étapes de charme où quelques portes travaillées s’ouvrent subrepticement sur une cour intérieure aux allures de jardin d’Eden.

Bergerac se découvre aussi par l’eau, en gabarre sur la Dordogne, ou sur la terre ferme pour flâner et partir à la rencontre des maisons des bateliers place de la Myrpe. Il suffit alors en chemin vers la rivière de goûter au calme du Cloître des Récollet avant de déguster les nectars du cru sur le quai Cyrano.