© Ferme Andrévias À Sorges 037 | Nicolas RAVINAUD
Portraits du Périgord

Albin Meynard

Eleveur d'oies et producteur fermier

Albin Meynard, Eleveur et producteur d’oie à la Ferme Andrévias

Ferme Andrevias - Albin Meynard, Zoé et LolaFerme Andrevias - Albin Meynard, Zoé et Lola
Albin Meynard
Il aime
  • Les oies
  • Les noix
  • Les bons produits

Rencontre avec

Albin Meynard

Entrez dans les coulisses du foie gras chez un producteur d’excellence, à la Ferme Andrévias

Albin Meynard nous accueille dans sa ferme au coeur du Périgord et nous fait découvrir sa passion : les oies !

Idéalement située au bord de la Nationale 21, à la sortie de Sorges en direction de Périgueux, la ferme familiale est ouverte au public, pour le plus grand plaisir des amateurs de bons produits : foie gras d’oie, rillettes, pâtés, sauce Périgueux…

L'histoire d'une famille Périgourdine

C’est Marguerite, la grand-mère d’Albin qui commence à élever des oies. Avec son mari, ils s’installent à la ferme d’Andrevias. C’est elle qui gave, découpe, transforme et met en conserves. Puis elle vend tout en direct, à son réseau : des connaissances, des gens de passage, les amis des amis… Elle produit environ 50 à 60 oies par an.

En 1975, Guy, le fils de Marguerite, reprend la ferme, et s’installe avec Isabelle. À la fin des années 80, la demande et la production d’oies augmentent, alors ils remplacent les prairies par des noyers, jusqu’à 10 hectares.

Albin se lance dans l’histoire familiale en 2008, après un BTS Agricole à Périgueux.

L’oie et la noix : une complémentarité

L’idée de la famille Meynard est de conserver deux productions pour « ne pas avoir tous les œufs (d’oies) dans le même panier ! » plaisante Albin. Pour avoir une complémentarité avec l’oie, la noix est parfaite ! Ce sont deux produits phares du Périgord.

Les oies viennent se régaler de l’herbe sous les noyers et cela permet de ramasser plus facilement les noix. Elles assurent tout l’entretien, naturellement. En contrepartie, leurs fientes apportent un engrais naturel. Par ailleurs, le noyer fournit une ombre très dense durant toute la période estivale : les oies sont abritées et ne souffrent pas de la chaleur.

« Comme tous les animaux et les humains, quand il fait chaud, elles cherchent de l’ombre. Là, elles sont bien. C’est juste du bon sens ! »

Les oies, un choix de coeur...

…un métier de passion !

Les producteurs d’oies en Périgord sont essentiellement des petits producteurs. Albin est un amoureux de son travail et dans sa ferme, il cherche avant tout le bien-être de ses animaux.

S’il préfère les oies aux canards, c’est parce qu’il les trouve plus élégantes et gracieuses ; elles sont néanmoins plus fragiles. Mais il les chouchoute ! Les 6 premières semaines, ses oies restent au chaud, en bâtiment. Dès qu’il fait beau, elles passent toute la journée dehors.

Cependant, si une averse survient, il les met à l’abri, car leur duvet ne les protège pas. C’est le moment où Zoé, le chien de troupeau, intervient. Elle les rassemble et l’aide à les rentrer.

Une ferme pédagogique ouverte au public

L’été, Albin propose des visites gratuites tous les mardis, mercredis et jeudis à 18 h. La visite complète dure 1 h. Mais lui et sa famille sont disponibles pour vous accompagner sur une visite plus courte, toute la saison.

Il favorise les échanges avec le public.

« Nous pensons qu’une ferme doit rester ouverte, au lieu de s’enfermer derrière des clôtures ou des haies. Les gens peuvent venir quand ils veulent, c’est assez libre. »

« Les gens sont soucieux de savoir ce qu’ils mangent, d’où ça vient et comment c’est fait. C’est tout à fait légitime et je veux leur montrer ça. Je suis ouvert pour leur expliquer, leur montrer ce qui se passe dans ma ferme. »

Il fait d’ailleurs construire un nouveau bâtiment, avec l’aval de son vétérinaire. Son objectif est que le public puisse accéder librement : des baies vitrées permettront donc de tout voir.

Favoriser les échanges avec le public

Les gens sont soucieux de savoir ce qu’ils mangent, d’où ça vient et comment c’est fait. C’est tout à fait légitime et je veux leur montrer ça. Je suis ouvert pour leur expliquer, leur montrer ce qui se passe dans ma ferme.

Visite, anecdotes, dégustation et vente en direct

Albin propose de rencontrer ses oies, de se promener sous les noyers, de chercher les truffes avec Zoé, le chien de la famille. Mais pendant votre visite à la Ferme d’Andrevias, saurez-vous différencier le mâle (le jars) de la femelle (l’oie) ? Petite astuce : la palme de la patte du jars est entière alors que celle de la femelle est coupée et forme un V. Vérifiez lors de votre prochaine visite…

En plus de cette visite, Albin vous propose aussi de déguster gratuitement ses produits ! Foie gras, rillettes ou pâté de campagne… Faites-vous plaisir. Pour les groupes, il propose également une dégustation plus copieuse (payante), avec des produits complémentaires comme le Monbazillac.

La ferme a aussi sa boutique pour vos achats en direct. Vous trouverez des magrets frais, des terrines, des pâtés, des produits confits…

« Nous avons un savoir-faire familial et un outil de production efficient pour être autonomes et tout faire sur place. »

Alors, prêts à rencontrer Albin, Zoé et les oies de Sorges en Périgord ?

Venez découvrir la Ferme Andrévias