Villegiatures Biron 2023 VisuelVillegiatures Biron 2023 Visuel
©Villegiatures Biron 2023 Visuel

Les Villégiatures

Du 19 juillet au 25 août 2023 Au château de Biron

Les Villégiatures signent leur retour pour une 4ème édition dans le cadre exceptionnel du château de Biron.  6 soirées mémorables vous attendent avec une programmation qui met en avant la diversité culturelle : Musiques latines, reggae, folk, chanson française, musqiue de l’est…

Les Villégiatures se sont fait une place dans le paysage culturel de NOUVELLE-AQUITAINE – un rendez-vous estival à ne pas manquer tant pour les locaux que pour le public de passage. Toujours au sein du château de Biron, c’est une dizaine de groupes de nationalités différentes qui vont exprimer leurs talents artistiques. 2023 marquera un tournant pour les villégiatures, un projet ouvert sur le monde et ses diversités musicales. Le concept quant à lui ne change pas, l’atmosphère intime de ces quelques soirées reste intacte. 400 places seront disponibles pour notre public de privilège, de plus en plus nombreux au fil des éditions.

Les Villégiatures, c’est bien plus que de simples concerts. Il s’agit de mettre en valeur notre patrimoine historique au travers d’événements culturels. Faire vivre ces lieux d’exception. Permettre au public de se réunir après un contexte sanitaire qui tendait à nous isoler. Le partage est le maître mot de ce projet.

Prêt à partir en Villégiatures ? Prêt pour partager une expérience de joie et de convivialité ? Prêt à festoyer dans un château de plus de 1 000 ans d’histoire ? Nous, on est prêt !!

Avec cette 4ème édition, les villégiatures proposeront un voyage musical des plus dépaysants.

Mercredi 19 juillet 2023

Voyage en terre d'Amérique

20h à 21h : Franck & Damien (concert)

« Singuliers dans le panorama des songwriters folk français, se positionnant dans la lignée des chanteurs surfeurs californiens tout en y apportant ce petit supplément d’âme que l’on ne trouve que de ce côté-ci de l’Atlantique, Franck & Damien nous offrent avec ce premier album une bouffée d’air pur venu d’ailleurs, un moment authentique et généreux qui parle – et fait du bien – autant à la tête qu’au corps.

21h à 22h30 : Gatica (concert)

“Dehors il y a le bruit et la fureur, dedans il y a nous. » Perchée. Quelque part entre le pacifique et la cordillère. Gatica est à l’image du Chili, sa terre natale. Capable en un tour de chant de passer du feu des volcans à la glace des sommets. Le premier EP de Gatica lui ressemble, avec six titres qui font la part belle à sa voix, profonde et envoûtante. En français ou en espagnol, son chant vibre au fil de ses humeurs latines. Rois déchus, reines émancipées, amants qui consument leur amour comme au dernier jour… Les personnages qu’elle met en scène défilent comme au cinéma. Sans doute pas un hasard de la part de cette ex-étudiante en cinéma et en théâtre.

22h30 à minuit : Natalia Doco (concert)

Natalia Doco présente son 3eme album, intitulé La Sagrada, cette fois en tant que coproducteur aux côtés de Thierry Decara. Elle nous promet l’intégration de tous les attributs féminins invoqués dans ses précédents travaux, avec une liberté inspiratrice et l’exaltation du sacré féminin, dans tous ses aspects les plus sauvages, ceux qui seront toujours impossibles à apprivoiser. »

Jeudi 20 juillet 2023

Vadrouille française

20h à 21h30 : De grands enfants (concert)

« Baptiste, Anatole, deux artistes de grand talent et d’une spontanéité revigorante à souhait ! Ensemble ou en compagnie d’autres chanteurs et musiciens, ils font honneur à la chanson française dont ils reprennent les grands standards. Bourvil, Charles Trenet, Gilbert Bécaud, Georges Brassens… Il se (nous) font plaisir ! Ils composent bien sûr aussi et volent déjà de leurs propres ailes en brillants auteurs-compositeurs-interprètes. »

21h30 à 22h30 : Partitions bambous (spectacle aérien)

Passerelle délicate entre temps suspendus, entre espaces horizontaux et verticaux, un voyage au parfum extrême-oriental pour trois artistes sous un tripode en bambou géant. Les trois protagonistes, trois voyageurs, deux hommes et une femme, vous emmènent avec leurs acrobaties aériennes théâtralisées, leurs émotions, tissant leurs rencontres complices, sur et sous la structure autonome en bambous géants.

22h30 à minuit : Karpatt (concert)

Voilà bientôt 20 ans que le groupe Karpatt promène ses chansons aux quatres coins du monde.
Depuis leur retour de tournée chilienne l’année dernière, une furieuse envie de chanter les Andes et les Moais de l’île de Pâques les démange. Ils ont ramené dans leurs valises un peu de vin de Curico, un peu de sable de Concepcion et pas mal d’histoires à vous raconter … bref de quoi vous concocter un album qu’on espère aussi coloré que les toits de Valparaiso. »

Vendredi 21 juillet 2023

Expédition reggae

20h30 à 22h : Dub Silence (concert)

« Ne vous fiez pas aux apparences. Dub Silence n’est pas un groupe de dub se réfugiant dans le mutisme. Bien au contraire!Leur univers oscille plutôt entre chanson française, reggae & hip-hop teinté d’une bonne dose de second degré.Ces dignes héritiers de Tryo ou encore Sinsémilia n’en oublient pas d’être engagés pour autant et délivrent leurs messages tout en finesse.

22h30 à minuit : Meta & the Cornerstones (concert)

« Meta Dia est l’une des principales voix du reggae d’Afrique de cette nouvelle génération. Un grand chanteur, auteur-compositeur et producteur. Né au Sénégal, basé à New York, Meta & the Cornerstones fusionnent un son unique de Reggae afro-pop, hip-hop, rock, soul avec des racines solides. Cette synthèse à la fois du reggae et de la soul accompagnée de paroles conscientes et puissantes et du bien-être mélodies créant quelque chose qui transcende les océans, les frontières et les barrières linguistiques.

Mercredi 23 août 2023

Détour en pays balkan

20h30 à 22h : Dafné Kritharas (concert)

Dafné Kritharas puise son inspiration dans un répertoire né de la convergence des cultures ayant cohabité pendant quatre siècles sous l’Empire Ottoman : chants grecs, séfarades, bosniaques, arméniens, turcs… Bercée par les chants des îles et le rebetika, nourri de jazz, de folk et d’une subtile note électro, son second album se distingue aussi par ses instrumentistes virtuoses. Quant à la voix de Dafné, elle est à la fois intime, pure et déchirante. Dafné Kritharas chante l’exil, l’amour et la joie, tout en dévoilant également quelques-unes de ses propres compositions inédites en grec : histoires vraies transformées en contes mystérieux où des femmes bafouées deviennent de redoutables reines des montagnes et où la mer grondante protège les opprimés.

22h30 à minuit : Ladaniva (concert)

Une musique-monde d’une richesse rare, qui réinvente ce qu’on appelle trop étroitement le folklore des Balkans, et qui dynamise– si ce n’est dynamite– le format pop anglo-saxon. C’est le secret de la musique de Ladaniva, qui se résume aussi en une rencontre improbable, un soir, lorsque deux astres ont décidé de lier leur trajectoire musicale : Jaklin et Louis. Leur histoire est aussi intense que leur musique.

Jeudi 24 août 2023

Balade en afrique

20h30 à 22h : Ballaké Sissoko (concert)

Dans son dernier album, Djourou, Ballaké Sissoko explorait de nouveaux horizons en invitant de grands artistes aux univers aussi variés que Salif Keita, Arthur Teboul (Feu! Chatterton), Camille, Oxmo Puccino, Vincent Segal et Patrick Messina, Piers Faccini… Ce disque couronné de succès racontait à lui seul son art de la conversation musicale, tressant de nouveaux fils à la longue corde (« djourou ») qui le relie aux autres, et à l’histoire de la kora. Ce goût et ce talent pour la rencontre, Ballaké les doit certainement à son art consommé de l’écoute, mais aussi aux longues conversations musicales qu’il n’a jamais cessé d’entretenir avec son instrument. Étrange paradoxe que ce « dialogue en solitaire », puisque c’est lui qui fait parler la kora et réagit aux émotions qu’elle suscite en lui, laissant ainsi son imagination et ses doigts s’envoler vers des paysages aussi magnifiques qu’inconnus. C’est ici que se mesurent ses qualités d’improvisateur, cultivées depuis le plus jeune âge à l’ombre des vénérables anciens de l’Ensemble Instrumental du Mali. Lors des sessions d’enregistrement de Djourou, Ballaké a gravé, dans l’intimité de la chapelle Sainte-Apolline, en Belgique, huit pièces instrumentales qui disent à elles seules les sommets de maîtrise et de liberté que tutoie, après quarante ans de carrière, ce discret géant de la musique mondiale. Si deux de ces morceaux figurent sur Djourou, ce nouvel album rassemble les huit pièces de cette conversation musicale entre le maître de chair et d’esprit et son double de cordes et de bois. Un témoignage intime et authentique, enregistré en une après-midi, durant laquelle Ballaké nous emmène avec lui en voyage. Un périple plein de majesté, qui confine au sacré, et embrasse les sereines collines de la méditation, aussi bien que les grandes plaines où chevauchent les guerriers mandingues, tout droit sortis des épopées d’un pays dont elles font la fierté.

22h30 à minuit: Lass (concert)

Il faut avoir traversé des frontières sans valise, perdu des proches de façon tragique, et chanté sur le trottoir avec la faim au ventre, pour pouvoir affirmer comme Lass dans le refrain du morceau Dounia (la vie) que « Tout va bien se passer ».
Le chanteur Sénégalais grandit à Mbatal, une banlieue lointaine de Dakar. Il est le plus jeune enfant d’une famille de 8 frères et soeurs. Il arrête le lycée assez tôt par manque de moyens, et il se consacre à sa passion, la musique. Il forge sa voix en chantant tous les matins pendant des heures face à la mer. « J’essayais de chanter plus fort que les vagues » dit-il. « Devant cette immensité d’eau, il n’y a aucun écho, il faut pousser dans le ventre pour se faire entendre de l’océan. »
Ses premières années en France ne sont pas un long fleuve tranquille, mais entre petits boulots et concerts dans les bars, Lass croise plusieurs producteurs qui remarquent sa voix aussi puissante que sensible.

Vendredi 25 août 2023

One man band

20h30 à 22h : Waagal (concert)

Quand les deux hémisphères du cerveau s’unissent pour créer une musique nouvelle qui puise ses racines dans un passé lointain. » Waagal est un one man band («homme orchestre») du multi-instrumentiste Erwann Texier-Harth. Guitare percussive, didgeridoo, handpans, kashaka, kalimba et autres instruments sont joués simultanément, créant ainsi une performance solo où le musicien repousse ses limites. S’inspirant des musiques et cultures du monde, Waagal mélange des rythmes innovants à des sonorités millénaires réalisant ainsi l’union de l’ancien et du moderne.

22h30 à minuit : Balaphonik Sound System

Multi-instrumentiste, Alex a participé à des projets musicaux variés. Usant tous les genres, du métal au gnawa et du reggae au hiphop, il étudie le rythme sous toutes ses formes, à travers ses rencontres et ses voyages. Avec Balaphonik Sound System, il se lance dans son projet le plus personnel. Tout est produit en live dans la plus pure tradition du musicien troubadour.. Alex parcourt asphalte et sentiers de la rue à la scène avec sa carriole sound system. Des instruments traditionnels comme le balafon, le didgeridoo, la vielle à roue et autres guimbardes se mêlent aux machines, au bass synthé, et au beat box, le tout lié par un chant-dialecte et orchestré par la loop station. C’est une mixtape vivante, combinée à une dose d’improvisation, avec un langage universel.
Dynamique et d’une insatiable créativité, Balaphonik Sound System fait danser les corps, ressource et rafraîchit les esprits…

Informations pratiques, tarifs

  • Billet adulte simple : 20€
  • Billet adulte jumelé : 22€ (concert + visite du château de Biron)
  • Billet enfant (-12 ans) simple : 10€
  • Billet enfant jumelé : 12€ (concert + visite du château de Biron)

Campings et hébergements à proximité du château.
Parking gratuit sur place.

Billetterie sur place ou en ligne : https://my.weezevent.com/les-villegiatures

Fermer