© Rendez Vous Aux Jardins 2022

Rendez‑vous aux Jardins

03, 04 et 05 juin 2022 En Dordogne et dans toute l'Europe

Pour cette 19e édition qui aura lieu les vendredi 3 (réservé aux scolaires), samedi 4 et dimanche 5 juin 2022, le ministère de la Culture vous donne Rendez-vous aux jardins pour explorer un thème au cœur des enjeux environnementaux « Les jardins face au changement climatique ».
Éveil des sens et des consciences cette nouvelle édition des Rendez-vous aux jardins promet une promenade poétique et engagée.

Rendez Vous Aux Jardins 2022Rendez Vous Aux Jardins 2022

Rendez-vous aux jardins, qu'est-ce que c'est ?

Organisés par le ministère de la Culture, les Rendez-vous aux jardins ont pour objectif de valoriser la richesse et la variété des jardins en France et en Europe, de favoriser les échanges entre les acteurs des jardins et le public, et de valoriser auprès des visiteurs les nombreuses actions mises en œuvre pour conserver, restaurer, créer des jardins, transmettre des savoir-faire et former des jardiniers et des jardiniers d’art.

Les jardins privés et publics de tous les styles, des plus vastes parcs aux plus modestes jardinets, qu’ils soient historiques, de créations récentes, nourriciers, conservatoires de plantes, collections exotiques ou encore thérapeutiques…, sont tous le fruit d’une passion humaine, de soins attentifs permanents, d’héritage de savoir-faire à préserver et à transmettre aux générations de demain.

Véritable éveil des sens au cœur du printemps, les Rendez-vous aux jardins invite, chaque année, petits et grands, néophytes et passionnés, à découvrir la richesse et la diversité du patrimoine vert.

L’édition 2022 propose de réfléchir aux effets du changement (modification de la palette végétale, mutation du rythme des saisons, floraisons précoces, apparition de nouveaux parasites…) et d’échanger avec les professionnels autour des actions mises en œuvre pour adapter les pratiques de jardinage à ces bouleversements, afin que les jardins demeurent des réserves de biodiversité pour le bien-être de l’homme et de l’ensemble du vivant.

Ce sont plus de 2 200 parcs et jardins, publics et privés, en France qui ouvriront leurs portes et proposeront de nombreuses animations et rencontres avec les propriétaires et les professionnels (botanistes, jardiniers, paysagistes, propriétaires, associations…) : visites guidées, balades sensorielles ou naturalistes, démonstrations de savoir-faire, circuits de jardins, promenades musicales, jeux/concours, animations théâtrales etc…

La journée du 3 juin 2022 se consacre à l’accueil des enfants et des enseignants pour une journée ludique et pédagogique.

Pour la quatrième année, plus de 500 parcs et jardins, répartis dans près de 23 autres pays européens participeront à ces Rendez-vous.

Thème de l’édition 2022

« Les jardins face au changement climatique »

L’évolution du climat peut avoir des effets parfois désastreux sur les parcs et jardins. La prise de conscience en France pour les gestionnaires et propriétaires de jardins date des tempêtes Lothar et Martin en 1999 et Xynthia en 2010 et des importants dégâts occasionnés.

Les phénomènes climatiques extrêmes sont de plus en plus fréquents : sécheresse persistante, jours et nuits de canicule (plus de 25 C°) en augmentation, tempêtes et pluies torrentielles récurrentes provoquant la mort des arbres les moins bien adaptés à leur station, la chute de grosses branches ainsi que le ravinement des talus et des chemins.

Les diagnostics phytosanitaires dans les parcs et jardins montrent que les anomalies constatées au niveau des températures saisonnières ont des effets directs sur les végétaux, comme le débourrement (éclosion des bourgeons) trop précoce ou le blocage du développement à cause de gel tardif. Stressées, les plantes deviennent plus vulnérables aux attaques d’agents pathogènes : chenille processionnaire du pin, papillon palmivore, pyrale du buis, scolytes, hanneton forestier, etc.

Compte tenu de l’évolution du climat, les professionnels des jardins et de l’horticulture modifient substantiellement leurs pratiques : tontes plus fréquentes, régénération des pelouses, adaptation des fleurissements, recharge des allées, élimination des branches tombées au sol après des vents violents, abattage des arbres morts à la suite de canicules récurrentes, etc.

Face au changement climatique, les pépiniéristes identifient des essences résistantes et les mettent en culture. Pour limiter les tailles ultérieures stressantes pour les arbres, ils veillent à développer leur port naturel car les végétaux sont ainsi plus résistants et plus résilients.
Ils délaissent les essences qui sont difficiles à cultiver et à conserver pour développer des sujets plus adaptés modifiant ainsi la palette végétale.

Pour ne citer que quelques effets concrets du changement climatique sur le quotidien, les professionnels et propriétaires de parcs et jardins s’emploient à favoriser la régénération naturelle des arbres, économiser l’eau, stocker ou canaliser l’eau issue de pluies torrentielles, assurer une veille sanitaire de chaque instant, être attentif aux systèmes racinaires du patrimoine arboré et aux parasites du sol, inventorier et protéger la faune et la flore menacées par ces changements.

Dans les villes où les parcs et jardins aident à lutter contre les îlots de chaleur, les gestionnaires mettent en place des programmes de végétalisation (planter des forêts urbaines, créer de nouveaux espaces verts, végétaliser les cours de récréation des écoles, etc.). Dans les parcs et jardins publics, ils adaptent les usages, les laissant ouverts durant les nuits caniculaires, ou les fermant pendant les épisodes venteux.
Compte tenu de cette évolution inéluctable, il est nécessaire d’adapter la gestion, l’entretien et la composition des jardins afin qu’ils demeurent des lieux accueillants, apaisants et réconfortants pour le plus grand nombre.

Plus d'infos

Envie d'autres évènements ?

Vous aimerez peut-être