Voir les photos (4)

Sentier de la Résistance

Pédestre à Bassillac et Auberoche
7.0 km
à pied
1h 30min
  • En Dordogne, les chemins racontent des histoires... Ici à Bassillac, aux portes de Périgueux, des évocations de la résistance sont réparties tout le long du parcours situé autour d'un ancien camp du maquis le « camp Mercédès ». Il se compose de treize sculptures, sur pierre et sur bois, installées tout au long de l'ancienne boucle des sommets. Posée à l’entrée du chemin, « Ami, entends-tu le cri sourd d’un pays qu’on enchaîne » fut l’hymne de la résistance française durant l’occupation...
    En Dordogne, les chemins racontent des histoires... Ici à Bassillac, aux portes de Périgueux, des évocations de la résistance sont réparties tout le long du parcours situé autour d'un ancien camp du maquis le « camp Mercédès ». Il se compose de treize sculptures, sur pierre et sur bois, installées tout au long de l'ancienne boucle des sommets. Posée à l’entrée du chemin, « Ami, entends-tu le cri sourd d’un pays qu’on enchaîne » fut l’hymne de la résistance française durant l’occupation allemande puis signe de reconnaissance durant le maquis.
    Le département de la Dordogne, qui appartenait à la région 5, fait partie des départements métropolitains qui se sont libérés eux-mêmes. Beau temps pour Mercedes est le message radio diffusé par Londres annonçant les parachutages
    d’hommes et d’armes sur Bassillac le 14 juillet 1944. Ils contribuèrent à la libération de Périgueux, le 19 août 1944.
Points d'intérêt
1 Le sentier
Découverte de jolis paysages champêtres le long du parcours. Ici, évocation du Passeur.
passeur.jpg
2 Homme de pierre et mouton de panurge
Cinq moutons courbés avec les mots de la soumission entourent un homme debout, portant les valeurs de résistance,
existence, fraternité, liberté.
mouton-bassillac.jpg
3 L'homme debout
Silhouette en bois contre un vieux chêne réalisé par l'Association Mosaïque, dans le cadre d'un chantier d'insertion.
4 Mur expression mémoire collective
Ce témoignage, gravé dans la pierre, s’inscrit donc dans la continuité. La pierre est éternelle comme le message: "Je résistais, nous résistons, vous résisterez".
le-mur.jpg
Fermer