Voir les photos (3)

Le circuit de Cabaniers (boucle de Puyrocher)

Pédestre à Piégut-Pluviers
11.5 km
à pied
3h 15min
Facile
  • Balade en Périgord Vert Granitique dans un paysage constitué de bois et d'étangs. La commune conserve de l'époque gallo-romaine quelques vestiges comme la voie romaine et une forge.
    Un château du XIIe et XIIIe siècles fut détruit en 1199 par les troupes de Richard Coeur de Lion; il reste aujourd'hui le donjon appelé Tour de Piégut.
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 Tour De Piégut
Au début du Moyen – Age, les hauteurs de Piégut retrouvent leur importance stratégique. Sur l’une se construit, d’abord (vers le IXe siècle), une tour de guet en bois, au service du vicomte de Limoges, puis un château fort avec 7 tours et donjon, héritier possible de quelque oppidum (place forte gallo-romaine). Plusieurs murs sont encore debout tel que le donjon du château la tour de Piégut.
Le donjon cylindrique mesure 23 mètres de haut et 7 mètres de diamètre. Tout porte à croire qu’il est du XIIe siècle, et cependant les mâchicoulis n’ont remplacé les hourds en bois que vers le milieu ou la fin du XIIIe siècle, ce qui confirmerait que Richard Cœur de Lion ou ses successeurs auraient, lors de leur passage en Nontronnais, fait démolir au cours d’un siège la partie haute de la Tour qui par la suite aurait été reconstruite en y ajoutant le nouveau système de mâchicoulis en pierre.
Tour-de-piegut.jpg
2 Hôtel De Ville
À partir de la Troisième République, les communes de France désirent se doter d’un hôtel de ville, symbole de la République. La construction de l’Hôtel de Ville de la commune de Piégut s’insère dans cet idéal.
La commune de Piégut dispose à la fin du XIXe siècle d’un commerce florissant, mais ne possède malgré tout pas d’hôtel de ville.
En 1881, un emprunt est lancé en vue de l’acquisition d’immeubles et de jardins. L’Hôtel de Ville n’est construit qu’en 1910 dans un style flamand, sur les plans de l’architecte du pays, M. Mariaud, premier prix de Rome et architecte de la ville de Paris.
Les débats sur le style architectural conforme à la mairie sont fréquents au XXe siècle. En effet, l’Hôtel de Ville se veut la maison du peuple tout en étant un édifice public.
Ici, la présence d’un beffroi affirme la volonté d’imposer la dimension publique du bâtiment.
Hotel-de-ville-3.jpg
3 La maison forte la Domèze
La maison forte la Domèze fait partie des demeures anciennes qui témoignent de l’importance passée de la commune de Piégut-Pluviers.
Cette maison forte date du XIVe siècle, ce dont témoignent les murs épais et les cheminées. Elle a appartenu, du XVe siècle au XIXe siècle, aux Masfrand, anoblis au XVIIe siècle.
Elle se présente sous la forme d’un logis rectangulaire avec une tour d’escalier ronde au centre de sa façade nord. La toiture en poivrière n’existe plus, elle a été refaite en une seule pente. La porte en arceau est refaite au XVIIe siècle.
Maison-forte-la-Dommeze.jpg
Fermer