Voir les photos (2)

Chemin de meuniers à Vézac

Pédestre à Vézac
9.0 km
à pied
3h 45min
Facile
  • Ce parcours autour de Vézac vous emmènera entre plaine et coteaux à la découverte de richesses naturelles et paysagères de ce territoire d’exception. En bordure de la rivière Dordogne, vous apercevrez les chateaux de Beynac, Marqueyssac, Fayrac et Les Milandes. Vous emprunterez les mêmes sentiers que les habitants de Vézac, le long du Trel et du Pontou, lorsqu’ils se rendaient aux moulins.
    Ce parcours permet de découvrir les moulins du Treil (huiles), de l’Evêque en parfait état de...
    Ce parcours autour de Vézac vous emmènera entre plaine et coteaux à la découverte de richesses naturelles et paysagères de ce territoire d’exception. En bordure de la rivière Dordogne, vous apercevrez les chateaux de Beynac, Marqueyssac, Fayrac et Les Milandes. Vous emprunterez les mêmes sentiers que les habitants de Vézac, le long du Trel et du Pontou, lorsqu’ils se rendaient aux moulins.
    Ce parcours permet de découvrir les moulins du Treil (huiles), de l’Evêque en parfait état de fonctionnement (farine) et le moulin de Caillou avec passage par la gare d’où les meules extraites de Cénac et de Domme, réputées parmi les meilleures de France, partaient pour Bordeaux et dans le monde entier.
Points d'intérêt
1 Moulin du Trel
Ce moulin est alimenté par les eaux du ruisseau du Treuil (Trel ou Treuil = pressoir) ou d’Abonnat (nom de la forêt qu’il longe). Il existait déjà au Moyen Age et appartenait aux seigneurs du château de Beynac. Il possédait une roue verticale à « aujets » qui actionnait une meule verticale grâce à u système d’engrenage. On y pressait des noix pour obtenir de l’huile, destinée à l’alimentation et à l’éclairage et on y faisait de la farine.
moulin-du-Trel.jpg
2 Moulin de l'évèque
Comme son nom l’indique, ce lavoir appartenait à l’Evêché de Sarlat au XVIIIè siècle, jusqu’à la Révolution. Il tombe alors dans le domaine public, est racheté par Monsieur Géraud de La Roque-Gageac. Plusieurs propriétaires se succèdent et le moulin reste en activité jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale pour être laissé à l’abandon pendant de nombreuses années. Le Moulin de l’Evêque date du XIV° siècle. Les meules qui écrasent le grain sont en pierre. Une d’elles a été extraite de la Plaine de Bord (Domme). L’autre a été fabriquée à La Ferté sous Jouare (Seine et Marne). L’actuel propriétaire a consacré 20 ans à sa restauration.
Aujourd’hui le moulin fabrique toujours de la farine.
Moulin-de-l-Eveque-2.JPG
3 Moulin Caillou
Très ancien, il existait déjà au XVè siècle, connu sous le nom de « Calhau », peut-être du nom de son propriétaire, ce qui était très fréquent à l’époque. Aujourd’hui, le moulin fonctionne grâce à l’eau du Pontou et a conservé ses deux paires de meules qui servaient à fabriquer de la farine de blé et de maïs. Ce type de moulin commence à disparaître au moment de la première guerre mondiale, faute de main d’œuvre.
moulin-caillou-2.jpg
Fermer