Voir les photos (3)

Boucle de Monmadalès

Equestre, Pédestre, VTT à Monmadalès
8.9 km
à pied
3h
Très facile
8.9 km
à cheval
1h 30min
Très facile
8.9 km
à VTT
1h 15min
Très facile
  • L’existence de chemins empierrés dans les bois marque la présence humaine et caractérise encore aujourd’hui les bois de Monmadalès et alentours. Une mosaïque de paysages s’offre au marcheur avec ses vergers mêlant pruniers d’ente, noyers d’un côté et vignes leur faisant face. La présence d’une grue de chargement témoigne de l’activité viticole toujours présente. Encore utilisées à la fin du XXe s., elles permettaient d’acheminer les récoltes au pressoir le plus proche .
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 L'église
La voie romaine allant de Vesunna (Périgueux) à Aginnum (Agen) traversait la commune. Appellée Ste-Madelaine-de-Montmadalès (1773), dérivé du nom Magdalena, Madeleine a donné le nom masculin Madelin. À la place de l’église actuelle se trouvait un prieuré de femmes, dépendant de l’abbaye de St-Cyprien. À la fin du XVIIIe s. il fut racheté par l’abbaye du Bugue. Il ne reste de cette époque qu’une statuette de femme portant le voile des religieuses Bénédictines qui daterai du XVIIe s. Après avoir été brulée en 1356, l’église fut reconstruite au temps de Jeanne d’Arc. Sa construction rectangulaire, orientée d’est en ouest est identique à l’église de Bardo
Monmadales.jpg
2 Lieu-dit "le Rocal"
Vous êtes à proximité du lieu-dit Le Rocal, de l’occitan ròc : « le roc, le rocher »
Bourg-Le-Rocal-18-10-11.jpg
3 Le mystère du linteau de la maison Rosete
Vous pouvez remarquer une inscription gravée sur un linteau de porte. Le texte, composé de lettres majuscules a été « déchiffré » par le professeur Alton de l’Université d’Oxford. La traduction proposée serait proche de la devise des templiers. Cette pierre aurait servit de réemploi et fut retaillée pour en faire un linteau (provenant peut-être d’une pierre tombale). Après la destruction du village, de nombreuses pierres ont été utilisées pour rebâtir les maisons du petit bourg du « Rocal ».
Linteau-Le-Rocal--01.jpg
4 Ruisseau "la conne"
La Conne prend sa source en Dordogne à plus de 120 mètres d'altitude, en limite des communes de Faux et Montaut, deux kilomètres et demi au sud-sud-est du bourg de Faux. Elle conflue avec la Dordogne en rive gauche, à Bergerac, un kilomètre au nord de l'aéroport de Bergerac-Roumanière. Sa longueur est de 23 km.
5 Toponymie de la Forêt "les Bouygues"
Vous êtes à proximité de la forêt les Bouygues, de l’occitan boiga : « friche, jachère ou défrichement »
Fermer