Voir les photos (3)

Boucle de l'Ayguessou - Singleyrac

Equestre, Pédestre, VTT à Singleyrac
7.5 km
à pied
2h 30min
Facile
7.5 km
à cheval
1h 15min
Facile
7.5 km
à VTT
1h 5min
Facile
  • Bienvenue sur la Boucle de l'Ayguessou à Singleyrac. Partez à la découverte d'un patrimoine dont la Fontaine des Jandis, de nature à travers les vignes de l'appellation Bergerac et du village de Singleyrac avec son église du XIIe siècle et sa mairie aménagée dans un bâtiment daté du XIIIe siècle.
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 Toponymie du lieu-dit "Le Maine"
Vous êtes à proximité du lieu-dit Le Maine, de l’occitan maine : « hameau ou écart »
2 Toponymie du lieu-dit "Le Castel"
Vous êtes à proximité du lieu-dit Le Castel, de l’occitan castèl : « petite forteresse, le château » Nom qui peut être donné aussi par dérision
3 Toponymie du ruisseau
Vous parcourez la boucle de l'Ayguessou, de l’occitan aigassós : « petit filet d’eau, petite rigole, marécageux, humide, inondé »
4 Toponymie du lieu-dit "Le Clapier Haut"
Vous êtes à proximité du lieu-dit Le Clapier Haut, de l’occitan clapièr : « tas de pierres, amas de cailloux »
5 Fontaine des Jandis
La fontaine des Jandis est protégée par une petite construction en pierre dont le toit est à deux pans. Elle alimente un lavoir, installation propice aux réunions féminines.
6 La mairie
La mairie de Singleyrac est aménagée dans un bâtiment daté du XIIIe siècle. Avant cet usage public, l’édifice a abrité une boulangerie.

Doté de fenêtres à meneaux ajoutées au XVIe siècle, cet édifice constitue un ensemble intéressant. Une partie du premier étage comporte des colombages apparents.
singleyrac-mairie.JPG
7 Eglise
Eglise du XIIe siècle ayant conservé ses murs romans, et reconstruite au XIXe siècle. Elle a pour particularité de comporter deux nefs, dont une latérale.
IMG-3644-2.jpg
8 Historique de la commune
Étymologie du latin « singularis » : sanglier ou du nom d’un propriétaire gallo-romain.
Découverte du bronze ancien, 1800 à 1500 av. JC, attestant l’ancienneté de l’occupation de son territoire. Y subsistent quelques bâtisses du XIIIème siècle. En 1680, la paroisse s’appelait Saint Gleyrac.
IMG-3656.jpg
Fermer