Voir les photos (3)

Sentier de l'or à Jumilhac le Grand

Pédestre à Jumilhac-le-Grand
5.0 km
à pied
1h 30min
Facile
  • Jumilhac le Grand tiraillé entre Périgord et Limousin, garde dans son sous-sol un métal précieux, déjà exploité par les Gaulois. L’environnement naturel de cette commune du Parc Naturel Périgord Limousin réserve de nombreuses découvertes entre paysages vallonnés, richesse du patrimoine gastronomique, architectural, et culture occitane. Le Château de Jumilhac se trouve sur la Route de Richard Cœur de Lion. Le 1er Comte de Jumilhac (1597), alchimiste et savant, a marqué cet édifice féodal...
    Jumilhac le Grand tiraillé entre Périgord et Limousin, garde dans son sous-sol un métal précieux, déjà exploité par les Gaulois. L’environnement naturel de cette commune du Parc Naturel Périgord Limousin réserve de nombreuses découvertes entre paysages vallonnés, richesse du patrimoine gastronomique, architectural, et culture occitane. Le Château de Jumilhac se trouve sur la Route de Richard Cœur de Lion. Le 1er Comte de Jumilhac (1597), alchimiste et savant, a marqué cet édifice féodal d’une empreinte romanesque et mystérieuse. Une de ces pièces, ornée de fresques ésotériques, abrita trente ans la Fileuse. Les toitures Renaissance, rehaussées de faîtières allégoriques uniques en France témoignent de la magnificence des Jumilhac, devenus marquis (1655). Les jardins, thématiques et symboliques, sont des parcours initiatiques sur le chemin de l’Or.
Points d'intérêt
1 L'Allée du Parc
Elle date du 19ème siècle. Son nom vient de la création d’un parc arboré par la Comtesse de Rochechouart pour son plaisir et celui des Jumilhacois. Elle permet de se faire une idée du bourg, concentré entre la grande allée qui monte à la mairie, l’allée du Parc et de l’autre côté du bourg, la rue du Périgord.Nous dominons ici la rivière Isle, très encaissée, qui vient de Nexon (Haute Vienne) et qui arrive à Libourne (Gironde).Cette rivière délimite le Limousin du Périgord au pont du Chalard,
en amont de Jumilhac.
Allee-du-Parc-Jumilhac.jpg
2 L'usine électrique
Jusque vers 1900 le nom de ce moulin était le « moulin de Salle », ce qui renvoie peut être à l’époque féodale. Ce moulin était-il une possession du château? Cette hypothèse apparaît parfois dans les textes mais vu le nombre important de moulins, aucun ne pouvait réellement prétendre à être le moulin « banal » (celui pour lequel on payait des droits au Seigneur). La maison du meunier à coté du moulin est bâtie sans fondation comme beaucoup de maisons ici. Jusqu’en 1905 où des turbines hydroélectriques ont été mises en place pour répondre à la demande des premiers abonnés à l’électricité, le moulin traitait les noix et le blé, productions traditionnelles.
l-usine-electrique-a-Jumilhac.jpg
3 la passerelle Jumilhac le Grand
Depuis la passerelle enjambant l’Isle, tourné vers le moulin, M.Ortega en explique le fonctionnement: une pelle sert à réguler le débit d'eau, une île artificielle maçonnée sépare le bief du cours d'eau et de l'emplacement des roues. A droite, un ascenseur à poissons fait le lien entre amont et aval.
la-passerelle-Jumilhac-le-Grand.jpg
4 la falaise de schiste
La falaise montre la particularité géologique de Jumilhac. Nous sommes sur le massif cristallin du massif central. Le schiste se présente sous forme de plaques qui sont assemblées dans les constructions avec des petites pierres de cale. Des excroissances de quartz peuvent renfermer l'or. La couleur rouge du schiste par endroits montre une teneur en fer qui explique le nombre de forges dans la région.
la-falaise-de-schiste-Jumilhac.jpg
5 l'orpaillage
M.Roubinet initie les visiteurs à la recherche de l'or. Son activité se passe dans la rivière à l'ombre du château. Certains visiteurs trouvent parfois des petites pépites, et plus généralement des paillettes d'or ou des minéraux semi précieux. Son activité a été estampillée 'activité de l'année 2012' par le guide du «Petit Futé». L’extraction de l’or a commencé ici à l’époque gauloise, et la dernière exploitation « les mines du Bourneix » a fermé en 2002.
l-orpaillage.jpg
6 la Grange
La grange qui se trouve en face de nous était une grange dimière qui prélevait l’impôt pour le prieuré de la Faye en contrebas, fondé par l’Ordre de Grandmont. Cet ordre fondé autour d’un ermite, bénéficiait de règles très dures et était soutenu par les Rois Ducs d’Aquitaine. Il a été dissout en 1770 alors qu’il ne restait que 8 moines au prieuré de La Faye.
la-grange-Jumilhac.jpg
7 Points de vue
Ce point de vue de la grange permet de voir les monts de Courbefy, à proximité desquels se trouve le point culminant de la Dordogne, et l’ancien village de Chalusset sur la droite. Ce village autrefois indépendant de Jumilhac a vu naître un personnage qui sera ermite et
moine: Saint Eusice, fondateur de l’abbaye de Selle sur Cher (41). La vue sur Jumilhac permet de voir l’organisation du village autour du château et de son église dont le parvis a été supprimé pour installer un jardin à la symbolique ésotérique.
Point-de-vue-Jumilhac.jpg
8 le pont de la croix Bancaud
Ce pont a la caractéristique d’avoir des becs amont à l’avant pour diviser la force de l’eau, mais aussi des becs arrière sur l’aval, ce qui est plutôt rare. Ce pont qui a probablement marqué le passage entre le Périgord et le Limousin a toujours fait l’objet de soins attentifs.
Pont-de-la-croix-Bancaud-Jumilhac.jpg
9 l'église de jumilhac
On trouve des pierres rangées en épis de blé sur le mur du côté sud (à droite de la façade), technique utilisée jusqu’à la fin du 11e siècle. Remarquer les graffitis gravés sur les montants droit et gauche de la grande porte. Le clocher est de type limousin, jouant avec l’ombre et la lumière. Remarquer à l’intérieur une coupole octogonale et 4 ou 5 siècles de sculptures et peintures, précieusement conservées.
l-eglise-de-Jumilhac.jpg
10 Galerie de l'Or
La Galerie de l’Or, située près du château dans un ancien chais, vous invite à découvrir le précieux métal.
Comment trouve-t-on de l’or, qu’en fait-on, comment l’utilise-t-on? Vous le saurez en venant à la Galerie de l’Or, découvrir son exposition permanente “l’Or : origines, mythes et industries” : une visite passionnante pour tout savoir sur ce précieux métal.
Des stages de chercheurs d’or sont proposés 3 fois par semaine en saison et toute l’année sur réservation (lorsque les conditions météorologiques le permettent).
Les séances se déroulent au bord de l’Isle à une dizaine de kilomètres de Jumilhac-le-Grand et durent une demi-journée. Chaque participant apprend à manier la batée et est assuré de repartir avec quelques paillettes d’or qu’il aura trouvé lui-même.
credit-photo--yannick-Chapman--8--bis.jpg
Fermer