Chargement en cours...
Recevez les Essentiels de la Dordogne

Catherine Brébant

Tombée amoureuse du Périgord et de ses trésors, c'est dans son hôtel au coeur du petit village médiéval de Bourdeilles que cette ancienne infirmière prend maintenant soin de ses clients.

Selon une légende locale, l’hôtel des Griffons aurait servi de lieu de plaisir au seigneur du Bourdeilles. « Je ne peux pas l’affirmer avec certitude car je ne sais pas vraiment ce qui relève de la vérité historique ou du fantasme. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il existe toujours des trappes secrètes pour y entrer en toute discrétion », sourit Catherine Brébant, la nouvelle propriétaire des lieux.

Construite au XVIe siècle sur les bords de la Dronne, l’élégante bâtisse est aujourd’hui un établissement tout à fait fréquentable, un hôtel de charme très prisé par les touristes qui apprécient à la fois le sens de l’accueil et l’ambiance dynamique de ce village médiéval.

« Ici, nous sommes dans un décor idyllique. Partout où le regard se pose, il y a de belles choses à voir : la rivière qui coule au pied de l’hôtel, le château en contrebas, les marronniers, les sentiers de randonnée... Il y a même un héron qui vient tous les jours, picorer à l’heure du petit déjeuner », détaille-t-elle.

Si Catherine Brébant parle si bien de la région, c’est peut-être parce que le Périgord est devenu son pays d’élection et d’adoption. Originaire du nord de la France, elle a exercé comme infirmière en Suisse pendant quinze ans, avant de tomber amoureuse de la Dordogne et d’y poser définitivement ses valises en 2017.

« Il y a quelques années, mon mari a hérité de ses grands-parents d’une maison dans le merveilleux village de Brantôme. Nous avons décidé de la garder pour les vacances. Et puis, c’est devenu de plus en difficile de repartir », raconte-elle.

Lorsqu’elle apprend la mise en vente de l’hôtel des Griffons, Catherine Brébant n’hésite pas. Après quelques travaux de rénovation pour remettre la déco au goût du jour, elle rouvre l’établissement en avril 2018.

Le petit hôtel dispose de plusieurs salons cosy et d’une dizaine de chambres avec vue sur la rivière, poutres apparentes ou anciennes cheminées. D’ici, les touristes ont le choix entre une multitude de visites culturelles – des grottes de Villars aux villages de caractère des alentours, comme Nontron ou Saint-Jean-de-Cole –, ou de balades nature. Car le pays se sillonne à pied sur les sentiers ou en canoé sur la Dronne et l’ancienne infirmière se fait un plaisir de renseigner les visiteurs sur les perles touristiques de son petit coin de paradis :  une nouvelle façon pour elle, de prendre soin des autres.